LA FLAMBEE DES PRIX AU PAYS BASQUE ET SUD LANDES

LA FLAMBEE DES PRIX AU PAYS BASQUE ET SUD LANDES

Depuis 2020 et la crise sanitaire de la COVID19, est apparu un nouveau mode de vie.
Le confinement et la montée en puissance du télétravail, ont attiré au Pays Basque et Sud des Landes, une nouvelle clientèle d’acquéreurs de différents profils : des quadragénaires qui vendent leur appartement à Paris, des familles habituées à louer une maison en été et qui ont finalement décidé, à l’occasion du confinement, de devenir propriétaires dans notre belle région, des retraités à fort pouvoir d’achat et enfin une clientèle d’investisseurs qui voient dans l’immobilier au Pays Basque, une valeur refuge.

Il ne faut pas oublier à ce dynamisme exponentiel, un marché très haut de gamme qui s’est rarement aussi bien porté avec des acheteurs toujours plus nombreux et des offres qui se font de plus en plus rares.

Par conséquent, cette contre-balance de la demande et de l’offre se traduit par une rareté des biens dans le neuf comme dans l’ancien et explique la hausse des prix dans le neuf allant jusqu’à une moyenne de + 49 % à Bidart (+ 22 % à Biarritz, +26,4 % à Saint Jean de Luz). Cette flambée des prix sur la côte engendre des répercussions de hausse de prix sur les communes voisines comme Arcangues, Ascain, Ahetze, Urrugne qui deviennent peu à peu des marchés
de report.

La pénurie de 2020 ne fait que gonfler celle qui s’annonce en 2021 et oblige les «locaux » qui travaillent et vivent au Pays Basque à déplacer leur projet d’achat immobilier vers le Sud des Landes. Mais jusqu’ à quand ?
Selon les statistiques de l’OISO (Observatoire Immobilier du Sud Ouest), les prix moyens de ventes d’appartements neufs ont augmenté de 21 % sur le secteur Maremme Adour et 18 % sur Seignanx. A Hossegor, on avoisine les 10 000€/M2 dans certains quartiers. Cette situation est d’autant plus contradictoire que les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas et que les banques assouplissent leurs conditions de crédit immobilier.

Malgré la prévision de construction de logements neufs (16 Résidences à ANGLET, 9 à Bayonne…) le Pays Basque est en pénurie de biens, notamment de maisons individuelles car les acquéreurs potentiels souhaitent tous un jardin, une terrasse ou un balcon.
Les professionnels de l’immobilier souhaitent tous un retour à une stabilité du marché, mais
n’y croient guère.

Source Sud Ouest – Supplément Mars 2021

 
Chantal BULFONI

Conseillère expérimentée, je suis à votre écoute pour la réalisation de vos projets.

Laisser un commentaire

Comparer

Titre Prix Statut Type Surface Projet Chambres Salles de bain